30.9.08

En direct : "1ère carte postale"

Il est 06h30 du matin dans la chambre d'un lodge à Page. Nous avons bouclé notre 1ère semaine. Il nous reste quelques jours. Derrière nous, déjà, il y a Vancouver, Seattle, San Francisco, Portland, Las Vegas, le Grand Canyon... Autant de noms qui me faisaient rêver... et qui continuent à le faire. Nous ne sommes toujours pas redescendus de notre nuage. Nous volons tellement (presque 30 heures de vol déjà réalisées à bord du Cessna) que les souvenirs se bousculent.

A peine remis du choc d'avoir fait la verticale de Los Angeles Int'l, quelques heures ensuite, je me pose de nuit en 27R dans la baie de San Francisco illuminée à Oakland. On a vu pire comme premier x-country aux Etats-Unis ! Puis, le lendemain nous partons en local pour un Baie Tour. Là encore les images sont époustouflantes.

Et c'est comme ça tous les jours. Lorsque Marc-Olivier nous avait préparé les étapes, les frenchies répondaient "on est preneur de tout !". Et tous les jours, nous n'arrivons pas à réaliser.

La phraséo ingliche va de mieux en mieux. Même si à l'arrivée à Portland, j'étais clairement derrière l'avion à courir après l'information de l'ATIS Delta ou Kilo (vive les messages ATIS automatiques américains). Du coup, j'ai donné la mauvaise info et la contrôleuse (très patiente) a dû se demander :

- "Mais où vont-ils ? Sur Portland Int'l c'est Delta et pas Kilo... Où y-a-t-il un terrain avec Kilo comme Information ? Vous confirmez Portland Int'l ?"
- "Oui, oui on confirme madame... Vous avez tellement de terrain autour de Portland, aussi... pfffff".

Cela s'est tout de même bien fini, en vent arrière 1000 ft trop haut et une clairance "Short circuit, number one, the number, 8 miles final, clear to land". On a donc déboulé comme une fusée (pas eut le temps de faire un vent arrière ;-) et la vidéo parait être en accélérer même en vitesse normale. Et des clairances anticipés, on a eut à la pelle.

Nous avons continué à remonter vers le Nord avec un mémorable vol entre Medford (ou Redmond ? Private Joke) et Boundary Bay (à 20 km de Vancouver Int'l) : douane, mauvaise météo, nuit qui tombe, mauvaise météo, radada à Seattle, mauvaise météo, retard sur l'estimée pour les douanes, nuit qui tombe... et pluie qui arrive. Faudra que je vous raconte. J'en ai encore les jambes qui tremblent.

Il nous a fallu décompresser, puis nous sommes redescendus vers le beau temps pour une brève halte à Seattle et la descente le long des volcans et Crater Lake dans la fumée... d'un incendie de forêt ! Là encore, Florent et moi avons eut une jolie poussée d'adrénaline en descendant pour trouver Klamath Falls avec un vizi qui arrive vers les "On voit rien du tout... Tu vois quelque chose, touaaaa de ton côté ?".

Et ce n'est pas fini. S'en suit une arrivée à Oakland de nuit, "clear to land" à peine en début de vent arrière. Le lendemain, un départ pour Mojave et la superbe (que dis-je "sublime") arrivée presque en vrac (merci le sqwelch de la radio... là aussi sur la vidéo cela va être folklorique) sur Las Vegas Mc Carran avec un 360 pas prévu... et pas demandé par le contrôleur ("pas taper !") une verticale Las Vegas, le Louxor et son faiseau verticale avec le strip illuminé et une finale tranquiiiiile de nuit... Mazette... que d'images et de souvenirs

Et ce n'est pas fini, il restait alors le Grand-Canyon qui s'est offert à nous pendant 2h à bord du Cessna 172, l'arrivée à Page et juste le temps de faire les pleins pour repartir en local sur le Lac Powel vers Rainbow Bridge et une petite patrouille à la nuit tombée avec le Duchess.

Le pire, c'est que j'ai certainement dû oublier des choses.

Juste au dessus de Los Angeles Int'l à 4500 ft sur le transit VFR Special.
Les premiers frissons de ce voyage incroyable.

Dans la baie de San Francisco au dessus d'Alcatraz.
En partant d'Oakland, il suffit de faire un petit local (Bay Tour)
pour encore une fois frissonner et se promener dans une carte postale.


Après Alcatraz dans la baie, il y le Golden Gate.
Lors de ce premier passage, la brume était présente pour de superbes photos.


En finale sur la 27R d'Oakland de jour.
J'aurais l'occasion de revenir ici deux fois pour deux finales exceptionnelles de nuit.
Les vidéos font, là encore, frissonner.

Portland sur le parking du plus beau FBO jusqu'alors vu : Flightcraft.
La vidéo de l'arrivée "Short Circuit" et (beaucoup) en vrac vaut aussi son pesant de cacahuettes

Juste après le départ du terrain de Boeing Field à Seattle.
Nous laissons la ville sur notre gauche pour partir vers...

... Le Mont Rainier.

Mojave. Marc-Olivier nous explique quelques particularités de l'arrivée sur Las Vegas Mc Carran

La fine équipe pose devant le C172 N4975F et la tour de Mojave (de gauche à droite)
Christope et Marc-Olivier (équipage du BE76 Duchess), Alexandre D, Florent, Alexandre DB et votre serviteur.


La même équipe "pas peu fier" de s'être posé de nuit, un dimanche soir à Las Vegas Int'l

Le lendemain matin, toujours à KLAS... prêt pour le Grand-Canyon.

Vers 9000 ft au dessus du barrage Hoover, quelques minutes après le départ de Las Vegas.
Le vectoring au départ pour dégager des espaces Bravo est toujours impressionant avec l'activité du terrain.

Après le "Hoover Dam", nous allons passons 2 heures majestueuse à bord du Cessna
à slalomer au dessus du Grand Canyon.


La nuit tombe et nous retrouvons le Duchess pour le mini-patrouille en direction du lac Powel

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Superbe ! D'habitude j'aime les beaux récits de voyages lointains mais là, en plus, je suis jaloux ! C'est le rêve de tous les pilotaillons que vous réalisez :)
(en tout cas c'est le mien)
Merci de le partager.

Question certainement indiscrète: à combien revient tout compris un voyage comme ça ? (ça cogite déjà un peu dans ma tête!)

ghsdhf

Anonyme a dit…

Non mais vous savez qu'il y en a qui bossent pendant ce temps ? Ces photos et ce récit sont à la limite de l'insolence !!!

Bisoux à tous,

Guillaume M

pat a dit…

oui c'est vraiment un truc à rendre jaloux!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...