29.7.16

Foreflight fait sa révolution ? Mais avons-nous à rougir de ce côté de l’Atlantique ?

Foreflight fait sa révolution, mais ne l’aurions nous pas déjà faite de notre côté de l’Atlantique ? Pour une fois, n’aurions nous rien à envier à l’outil leader sur tablette ? Celui qui semblait le plus évolué ? Dans cette vidéo annonçant la version 8, le co-fondateur et CEO, Tyson Weihs, annonce des fonctionnalités révolutionnaires. Vraiment ? Jetons-y un œil.

  • Adieu aux cartes scannées, bienvenue à une nouvelle cartographie vectorielle. La première annonce de Foreflight est l’intégration d’une représentation globale (a.k.a mondiale) et vectorielle. Hey ! Ne serait-ce pas ce que fait déjà un Skydemon depuis le début ? Plus de carte scanné, plus de Sectionnal/Terminal… Welcome l’affichage dynamique des détails en fonction du zoom… Plus d’écriture à l’envers si o a le malheur d’aller vers le sud et une carte orienté dans le sens de la route. Tout comme Skydemon. On remarquera aussi au passage que la vidéo montre la France et l’Europe. Les données seront-elles suffisamment complètes ? Ne manquera-t-il pas des bouts de NOTAM ou des bouts de zones ou que sais-je ?  Quid des mises à jour  ? Pourra-t-on utiliser Foreflight en Europe ? Wait&See.



image Image capturée de la vidéo ci-dessus. 

Cette nouvelle représentation permettra aussi d’avoir des cartes de terrains géo-référencés… tout comme de nombreux produits le font déjà ! Regardez du côté d’Air Nav Pro, Skydemon, Mach 7, SD VFR… pour ne citer que les plus connus. Rien de nouveau pour ceux qui utilisent les ténors des produits de navigation sur tablette en France. Les cartes de terrain réalisé par Foreflight eux-mêmes s’intègrent très bien dans ces cartes vectorielles… un peu comme Jeppesen VFR.

  • Continuité d’usage de la version web à la version tablette.Tout comme Air Nav Pro (sur Mac uniquement), Mach 7 ou encore SkyDemon. Rien de nouveau. On fait cela depuis bien longtemps de notre côté de l’Atlantique.

SkyDemon_2016-07-27_23-54-18Skydemon version Windows (et au format grand écran 21/9ème)

  • Logbook évolué : Déjà en place depuis la v7, Foreflight crée automatiquement un journal de pilote. Dans la prochaine version, le CFI pour signer numériquement une ligne virtuelle, des API seront disponibile pour l’intégration dans le système d’information d’ATO… On voit la relation professionnelle entre les élèves et les instructeurs. Pas sûr que cela nous (Europe) concerne à court terme.

Alors Foreflight est-il finalement dépassé ? Il reste tout de même des fonctionnalités appréciables dans Foreflight. Comme le briefing complet en quelques clics…

28575530216_c02282b02b_k

… ou bien encore l’Altitude Advisor (qui vous indique en fonction des vents et de votre route, la meilleure altitude) existe aussi dans Skydemon par exemple.

28409867172_dc5fcbed42_k L’Altitude advisor consulté en vol pour savoir s’il est bon de monter ou descendre. Sur l’exemple, on voit qu’il n’y a que très peu de différence à descendre à 5500 ft ou monter à 9500 ft. Et les données sont les données en temps réel, reçu en vol via ADSB.

Tout comme la représentation de la météo en surimpression :

xnview_2016-07-27_23-45-00

La vue satellite (les nuages recouvrent la baie de San Francisco) affichée en surimpression sur le fond de carte. Les données sont reçues en temps réel avec un récepteur ADSB (Stratus)

On apprécie aussi, en voyage, les prix de l’essence sur la carte et la richesse des commentaires sur les FBO et les terrains du fait de la base installée de clients actifs. Foreflight est énormément utilisé aux Etats-Unis et forcément les utilisateurs enrichissent la base de données de l’outil. L’application étant utilisé intensément, les FBO mettent à jour régulièrement leurs prix… etc…

28438827101_2525918faf_kEn plein vol, on consulte les prix de l’essence (très régulièrement mis à jour grâce à l’activité des FBO) pour choisir un potentiel déroutement ou pause pipi.

Au chapitre des regrets, on pourra aussi évoquer qu’un outil comme Skydemon est en avance sur Foreflight. La géolocalisation des NOTAM est un exemple flagrant. Avec Skydemon, lors de la préparation du vol, en parcourant les NOTAM, il suffit d’une pression pour voir représenté où le NOTAM s’applique :

IMG_1662

Il est sur quel terrain ce NOTAM ? Où se trouve LFOL sur lequel il y a de l’activité voltige ? Un appui sur l’icône “Jumelle” et Skydemon vous répond en vous le montrant sur la carte.

Mais en fait, ce qui fait la différence maintenant entre les US et l’Europe reste l’usage de l’ADSB en vol pour les informations trafics d’une part mais aussi la météo en temps réel en l’air (METAR, TAF, NOTAM, satellite…) et même les TFR (sorte de ZRT dynamique). Mais cet avantage concurrentiel n’est pas l’apanage de Foreflight. D’autres produits WingX, Garmin Pilot… en disposent aussi car l’ADSB est disponible pour tous.

27915627024_41bc10e42f_k

La règle (deux doigts sur la carte pour mesurer une distance/temps/cap) est toujours aussi pratique dans Foreflight, même si elle existe sur Skydemon (sans être dynamique : on ne peut bouger la règle virtuelle une fois posé).

Il reste tout de même à attendre la version finale et la liste de toutes les nouveautés. Car Foreflight est un produit tellement mature avec une telle base de clients et une équipe de développement que j’imagine aguerrie que nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise. Pour l’instant, je reste un peu sur ma faim face à cette annonce de la version 8.

3 commentaires:

antoinek a dit…

La grosse différence avec Foreflight et ce qu'on a chez nous se ressent surtout en IFR.

Les fonctionnalités d'auto-routing, de gestion des fonds de carte, de géolocalisation des approches, de notifications de route et autres sont des années lumière en avance sur tout ce que j'ai pu voir chez nous.

Vincent Bazillio a dit…

Bien vu. Et merci pour l'éclairage IFR. Je ne suis que VFR !

Jean-Michel Cazaux a dit…

Effectivement Vincent, les cartes vectorielles existent déjà en Europe et ça va (très bientôt) encore s'améliorer.

Flight Assistant v2 sera là début septembre et c'est vecteurs à tous les étages. Une petite démo ici : https://www.youtube.com/watch?v=aOGdkJTWeqE

D'ailleurs si ti veux béta tester, c'est avec plaisir (Twiter @droidfa).

Ces applications sont effectivement marquées "culturellement" en fonction de la cible première de pilotes.
En France on a 3% d'IFR (5 ?) aux US c'est 60%.
Et puis essayes de trouver en Europe une exemple de "mini route LAX"... Bon courage.
Le poids de le réglementation n'est pas le même.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...