10.7.09

POGO en toute humilité

Même si ce vol a été court (1h00, bloc-bloc), ce fut une véritable découverte sur plusieurs points, car j'ai été totalement largué.

SANY0002

Le vrai plaisir de revenir comme à ses premières heures de vol au début du PPL :

  • L'IFR à la main (c’est à dire sans l’aide d’un pilote automatique) est sportif surtout lorsqu'on fait des procédures un tant soit peu chargées (POGO ?)... même sur une machine lente (Cessna 172). Vive les pinnules et les repères d'altitude. En ne regardant pas dehors, j'ai aussi sur-piloté. Des coups de volant dans tous les sens. A suivre le vario. qui est très visible sur le G1000. Vous auriez vu ces trajectoires ! Une horreur ! Et comment copier les clairances sans pilote auto ? Sans prendre des notes ? Les mémoriser ? Ah oui, mais non... Je n'ai pas assez de RAM à court terme disponible ;-)

PON1N

  • Partir de Toussus pour un POGO Pontoise, enquiller l'ILS 05, remettre les gaz aux minima (approche sans regarder dehors), puis repartir illico presto pour un POGO Toussus (mais complètement vectoré) et l'ILS 25 de Toussus, c'est très consommateur de CPU pour le pilotaillon VFR que je suis. On en ressort épuisé, dépassé et tout plein de questions. On a qu’une envie : refaire le vol dans Flight Simulator.

TSU1N

  • Rajoutez à tout cela mon premier vol en G1000, même si j'ai déjà eut l’occasion de faire de l'Avidyne (avec notamment ce vol en Cirrus, prétexte à BFR). Il me semble que l'écran du G1000 est plus dense. Il y a des boutons partout à la différence de l'Avidyne qui me semble plus ergonomique (du haut de ma très petite expérience).
  • Rajouter aussi une pincée de phraséo en anglais avec Orly Radar, Orly departure, Charles-de-Gaulle… Ben voyons, pourquoi faire simple alors qu’on peut faire compliqué ?
  • Faire de l'IFR dans les espaces de Paris, c'est passionnant et impressionnant pour les yeux... euh… si on regarde dehors. Dans mon cas, je n'ai rien vue. Le regard tout le temps sur les PFD/MFD (surtout le PFD), je n'ai pas profité de la vue sur la Tour Eiffel, de la tour Montparnasse, du passage sur la Défense, le vol au raz du périphérique et de la P23. Ce n'est que revenu au sol en regardant les rushs que j'ai vu passer Orly dans le cadre et Villacoublay. Ah, on est passé par là ?


On a donc une équation simple : IFR à Paris + Procédures serrées + Phraséo anglaise + C172 G1000 = pilotaillon largué !

C'est là aussi qu'on voit toute la différence entre être assis tranquillement devant son PC, Flight Simulator, les cartes bien à plat et se retrouver dans un avion.. un vrai qui avance, qui bouge, qui fait du bruit et un mauvais réglage des volumes interco/Com1/Com2. Même sous IVAO, je n'ai pas eut ce niveau de stress et de charge de travail. Voilà encore une bonne raison de voler en vrai. Ah ? On n'avait pas besoin de raison supplémentaire ?

Mais au final et je répète et répète : ce fut absolument génial d'être remis en question de la sorte. Regardez la vidéo (cliquez ici) de ma promenade en DR400 à Dreux au départ de St-Cyr, où j'ai dû avoir la CPU à 50% ;-) Voilà la vraie différence. Et voilà un vrai plaisir.

Je n'imagine pas faire ce même vol en mono-pilote et sans pilote automatique. Là au moins, j'ai été complètement largué. Regardez à 6min50sec où je reçois cette clairance de la contrôleuse d'Orly Radar :

-"N800EC, bonjour, intercept 072 radial of Toussus, maintain 4000 ft QNH 1019, radar vectoring ILS runway 25R at Toussus"

Et j'ai collationné avec quatre "euh..." mémorables ponctués d'un "negatif" et d'un "correction" ! Voilà une bonne leçon et l'illustration de ma CPU occupée à plus de 150%. Ça donne ça. La contrôleuse d'Orly en rigole encore.

Voilà donc des objectifs intéressants et des défis à se poser très enthousiasmants. Quand est-ce qu’on y retourne ?

7 commentaires:

Vincent 'Gnouze' Vagner a dit…

Purée, bel exercice !
Court mais intense !!

A+

Arnaud a dit…

Héhé :-) Ça va vite les POGO hein ? Je n'ai goûté qu'au Beauvais encore.

Bobby a dit…

J'ai du louper un truc : tu t'es lancé dans l'IFR ?!!

Joli vol et reprends vite les airs pour que l'on est encore de fort nombreux récits!

Sergio a dit…

Hello Vincent,

Great Video!. Which software do you use to draw line paths over the approach chart? I am very interested in that feature.

Thanks for sharing!

LJ35 a dit…

Pour apprendre l'IFR, c'est quand même mieux de le faire sans pilote auto, sinon c'est trop facile ! Et avec un avion qui a plusieurs manettes par moteur, et pas une seule !

Sinon, le volant dans une main, le stylo dans l'autre, et on arrive très bien à copier les clearances en vol, crois moi ! :-)

Vincent B. a dit…

Which software do you use to draw line paths over the approach chart?

It's just a MS PowerPoint.

Vincent B. a dit…

Sinon, le volant dans une main, le stylo dans l'autre, et on arrive très bien à copier les clearances en vol, crois moi ! :-)
En croisière bien sûr, mais personnellement, en finale sur l'ILS 05 de Pontoise, je n'y arrive pas ! La magie des POGO !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...