22.1.06

"Rappelez vent arrière basse hauteur"

- "Fox-Golf-Mike, remettez les gaz, rappelez vent arrière basse-hauteur"
- "On remet les gaz dans l'axe et on rappelle vent arrière basse-hauteur... pourquoi pas... Fox-Golf-Mike"

Pourquoi il me dit "basse hauteur" ? Pourquoi pas, après-tout. Alors on y va. Ca fait un baille que je n'ai pas fait de basse hauteur. Ca me fera un exercice. Christian assis à côté de moi en prend plein les yeux. Le DR400 devant nous est encore sur la piste. Trop long pour dégager par Alpha. Je repousse la réchauffe, assiette, puissance et je rentre un cran de volet. On a râté notre touché.



Cela avait commencé bizarrement. Déjà l'ATIS de St-Cyr était "assez sport". Pas moins de 4 "attention ceci" ou "attention cela" coincés entre l'information, la piste en service, le couché du soleil, le QNH, le QFE, la visibilité et la hauteur des nuages. Garder toute son attention en écoutant un tel message est assez amusant. Le pire, c'est de râter une information et devoir tout réécouter. Merci à Christian pour l'enregistrement !

Cliquez sur le bouton pour écouter l'ATIS

En texte et en clair, cela donne :

- "Attention les pistes et taxiway en herbes sont gras et glissants, attention la fréquence sol est active sur 121.95, attention l'aérodrome est réservé aux avions basés, attention les atterrissages avec retour au point d'arrêt sont suspendus, attention les touch and go sont suspendus, attention le taxiway central est fermé, attention le taxiway sud est fermé dans sa partie ouest à partir de la manche à air sud, attention le taxiway sud est réduit dans sa largeur au travers de la tour, attention la bretelle provisoire sud est modifiée dans sa largeur"

Grâce à toutes ces consignes, au moins le terrain de St-Cyr n'est pas fermé. C'est l'hiver et cela aurait pu être normal ou habituel. Et on remercie les patrons du terrain. Au sol, ça patine un peu ("ah non, on a les freins !"). C'est un peu gras, l'herbe n'est pas à raz, mais au moins on peut voler, alors on en profite ! Merci. L'ATIS est clair ? C'est tout compris ? Alors, on y va.

- "Le sol du Fox-Golf-Mike, bonjour"
- "Fox-Golf-Mike, bonjour"
- "Fox-Golf-X-Ray-Golf-Mike, DR-400 au parking des Alcyons avec Delta, pour un vol destination Pontoise, on sortira par le nord et retour"
- "Fox-Golf-Mike, roulez vers le point d'arrêt 12 droite, taxiway sud jusqu'au travers de la manche à air sud et rappelez prêt"

Un peu de gaz et on roule. Christian, entre le camescope et les palonniers suit mes indications : "On va prendre cette ligne jaune et on roule jusqu'à la tour... ah non, vu les plots, on va prendre l'autre ligne, désolé". Avec de pareils conseils, forcément on ne roule pas droit. Ok, ça va pour cette fois.

C'est un peu de ma faute si on roule pas droit


Nous faisons donc nos essais moteurs au pied de la tour. Une fois prêt, on rappelle le sol qui demande à ce que l'on appelle la tour. C'est bien. Ca fait luxueux et on jongle avec les fréquences. Moi, qui suis un amateur de technique, j'adore ça.

Les essais moteur à mi-chemin


Il fait beau. Et pourtant dès que nous serons posés, le temps se couvrira. On a eut raison d'en profiter. Le 160 chevaux montent tranquillement alors que je vire en vent traversier au dessus du grand canal du château de Versailles :

Le vent traversier sur le grand canal des jardins




- "Golf-Mike, affichez 4134, je vous rappelle identifié"
- "4134 pour le Golf-Mike"

Nous voilà à destination de Pontoise pour un touché. La 05 en service. On va certainement faire SIERRA, puis une grande base main droite. Enfin, on verra. Je révise la VAC et visualise dans l'espace notre arrivée, le sens du tour de piste pour imaginer les autres trafics, l'altitude... tout ce qui peut m'aider. La cabine est calme. Le temps est clair. Un peu de vent, quelques dos-d'ânes sur la route (on va dire que c'est la faute du copilote).

- "Fox-Golf-Mike, identifié radar, exécutez approche directe piste 05, rappelez en finale"
- "On est donc autorisé à une approche directe sur la 05, et on rappelle en finale, Fox-Golf-Mike"

Bon. Ce sera tout droit alors. Pourquoi pas (ce n'est que le premier "Pourquoi pas"). Dans le circuit de Pontoise, ça discute pas mal. Deux ou trois appareils en tour de piste. Un, en fin de vent arrière, un autre derrière, un troisième qui remet les gaz. Nous sommes encore trop loin. Je devine le terrain, mais ne voit pas les trafics. Et le copilote qui se plaint d'avoir le soleil dans les yeux. Grrr. Moi c'est la buée qui me gène. Je joue avec les "tirettes" du DR400 pour essayer de ne pas trop crever-de-chaud-dans-cette-cocotte-minute et de voir à travers le plexiglas. C'est plus pratique pour piloter.

-"Fox-Golf-Mike, visuel sur un HR-200 en base opposée, base 05 main... gauche ?
- "Euh... Pas de visuel on surveille, Golf-Mike"
- "Golf-Mike... correction, vous procéderez base 05 main... droite et rappelez en finale"
- "Ce sera donc une base 05 main droite pour le Golf-Mike"

Et quelques instants plus tard :

- "Fox-Golf-Mike, numéro 2 derrière un Rally en base gauche... en base opposée rappelez en base"
- "On a pris l'information trafic, on a pas de visuel et on rappelle en base main droite 05, Fox-Golf-Mike"
- "Reçu Golf-Mike, je vous suggère d'ouvrir un peu à gauche pour vous présenter en base éloignée"

SIERRA, puis à gauche et encore à gauche et au feu à droite pour la 05


On venait de passer SIERRA. A croire que je ne connais qu'un chemin pour aller à Pontoise. Ce qui est très proche de la réalité. Je vire à gauche pour bien me présenter en base. Je devine le terrain. Ca devrait être comme ça. Je réduis tout. Rentre dans l'arc blanc tout en descendant vers 1300 ft, l'altitude du circuit. Réchauffe carbu sur ON. Pompe sur ON. Réservoir avant le plus plein. L'arc blanc... et un cran de volet. 150 km/h. On est en base.

- "En base main droite, Golf-Mike"
- "Golf-Mike, ouvrez encore à gauche pour vous présenter en finale un peu éloignée"
- "On ouvre encore à gauche pour se présenter en finale éloignée, Fox-Golf-Mike"
- "Fox-Alpha-Kilo, information d'un DR400 qui ouvre à gauche en base opposée"
- "On a visuel Fox-Alpha-Kilo"
- "On a visuel sur le rally, Fox-Golf-Mike"
- "Reçu Golf-Mike, numéro 2, derrière ce trafic, rappelez en courte derrière"

Il a raison le contrôleur. On est trop proche, comme ça... ça va pas le faire. On prend encore quelques degrés à gauche. L'avion précédent est en finale. On va pas tarder à y être aussi, sinon on va vraiment l'overshooter cette 05. Et il n'y en a qu'une de 05 pour deux avions.

Il est bien près ce trafic. Ca va pas le faire. Ca s'enchaine vite. C'est bon. C'est ça qu'on aime. C'est pour ça qu'on fait ces sauts de puces entre Saint-Cyr et Pontoise. Pour jouer du transpondeur, travailler la phraséo, s'intégrer dans des circuits encombrés. Provoquer l'innatendu. Se mettre un peu à l'épreuve. Et dire qu'il n'y a pas-si-longtemps, j'angoissais d'aller à Pontoise, parce "ça allait trop vite". Restons humble. Pour l'instant, ça va. Croisons les doigts. Pourvu que ça dure.

La cabine est prête ?

- "Fox-Alpha-Kilo, poursuivez et rappelez en courte... un DR221 au départ"
- "Rappellerons en courte, Fox-Alpha-Kilo"
- "Fox-Golf-Mike, c'est pour un complet ?"
- "Négatif, un touché sur la 05, Fox-Golf-Mike"

Le précédent devait rappeler en courte. Trop de monde sur la fréquence, il n'a pas eut le temps de passer son message. Je le vois sur la piste maintenant, il vient de passer le seuil. Il n'a pas touché. J'entend "Fox-Alpha-Kilo en courte", mais ça parle encore sur la fréquence.

Cliquez sur le bouton pour écouter les communications

Plusieurs avions transitent. J'entend de nouveau "Fox-Alpha-Kilo, en courte". Toujours pas reçu par le contrôleur. La fréquence est occupée. Et je vois alpha-kilo passez les peignes. Il est encore en l'air, mais ça doit le démanger de se poser. Et puis j'entend "Fox-Alpha-Kilo en TRES courte". Et là, il est enfin autorisé. Vu du DR400, il devait être à 1 mètre du sol ;-)

Deux fois la ligne ?


Pendant ce temps et ces histoires de courte ou très courte, nous on continu à se présenter en finale. Alors que mon copilote se moque du nombre de loupiotte rouge du PAPI de la 05, je commence à être... en courte aussi. Les rateaux du balissage sont là, sous l'avion. Le plan, l'axe, la vitesse... un coup d'oeil à la manche à air.


- "Fox-Golf-Mike, rappelez en très courte, le précédent au complet"
- "Visuel sur le précédent on rappelle en très courte, Fox-Golf-Mike"
- "Alpha-Kilo, par Alpha ?"
- "Ah... désolé on peut expédier par Bravo ?"
- "Fox-Golf-Mike remettez les gaz, rappelez vent arrière basse-hauteur"

J'ai juste le temps de passer mon message lorsque le contrôleur me fait remettre les gaz pour un basse hauteur improvisé. La CPU à 100%, c'est comment un basse-hauteur ? je jette un oeil à la VAC alors que nous sommes en montée initiale. Je profite d'un moment de calme sur la fréquence :

- "Vous pourriez nous rappelez la hauteur d'un basse-hauteur pour Golf-Mike, s'il vous plait ?"

Cullotez le gamin.

- "500 ft sol Golf-Mike".

Coup d'oeil à la VAC. Et CPU à 100% pour effectuer juste une addition à 3 chiffres.

- "Bien pris pour le Golf-Mike".

Pas très académique votre basse hauteur, monsieur




Nous sommes allés à Pontoise comme plusieurs fois auparavant. C'était un vol avec un tracé déjà maintes fois réalisé. Mais pourtant ce vol n'a pas ressemblé aux autres. Les passagers, la météo, les circonstances ? Un peu de tout et surtout qu'en étant pilote-débutant, on en prend encore plein les mirettes et on remplit sa besace d'expérience de toutes ces impromptus. Merci aux passagers !

3 commentaires:

Régis Saleur a dit…

Bravo! Moi un jour j'ai fait un basse hauteur par temps pourri avec panne de train en vent arrière, non simulée! Chaud...

Vincent B. a dit…

Effectivement Régis, mes basses hauteurs,pour rigoler sont de la gnognote !! ;-)

Pheg a dit…

tip top ton site on s'y vois vraiment avec les cartes ggolge et les message radio
je vole à chavenay et rève de voler aux antilles

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...