8.10.06

"On avait un gros doute, on allait vous appeler"

Il y a des choses dont on est peu fier. Des trucs pas malin qu'on ne raconte pas en fanfaronnant. J'ai fait un de ces trucs toute à l'heure. Sans conséquence et somme toute assez formateur, surtout dans ma façon de gérer la chose. Tout à l'heure en fin d'après midi, je me suis aligné sur le taxiway central au lieu de la 30 droite. Oui, madame sur le taxiway. Si, si. ;-)

Dernière consigne avant l'alignement... sur le taxiway ;-)


Rompons le suspens immédiatement : je n'ai pas décollé du taxiway ! Ouf. Ah ba non quand même pas. Même si on n'est jamais à l'abri d'une grooossse bétise. J'en vois deux au fond qui se moquent ! Non, mais ! Ce ne sera pas pour ce coup-ci.

Allez, petit retour en arrière sur ce mini évènement et la mini gestion de crise (on s'invente les aventures qu'on veut, nhaaa !).

Dimanche en fin d'après-midi ensoleillée. Je suis à bord de l'X-Ray-Hotel, DR400-160 avec 3 passagers dont c'est le premier vol pour certains. Le vol entre amis, classique, juste pour le plaisir. On vient de remettre 40 litres d'essence et on a poussé l'avion sur le côté pour ne pas bloquer l'aire d'avitaillement. Cela me permet aussi de prendre mon temps pour embarquer mes passagers, leur expliquer tout ce qu'il faut et répondre à leurs questions.

Mais à la pompe, cela avait déjà commencé bizarrement ;-)

- "Le sol, X-Ray-Hotel on est prêt à rouler"
Hein quoi ? Juste "on est prêt à rouler" ? Tu te crois en Airbus après le repoussage et la mise en route ?
- "X-Ray-Hotel, pour rouler vers où ?"
Ah ba oui, on est pas sur IVAO. Oulala. On va se reprendre.
- "euh oui, pardon, Fox-Golf-Uniform-X-Ray-Hotel, DR400, à la pompe pour un local sortie Nord avec India"
- "X-Ray-Hotel, roulez point d'arrêt 30 droite, rappelez prêt"

Oulala. On est pas sur IVAO à Bora Bora avec son unique point d'arrêt. Bonne reprise. J'ai bien fait de venir m'entretenir.

Arrivée au point d'arrêt pour les essais moteur derrière un Cessna Diesel


On est sur Bravo pour la 30 droite (voir plus loin, la raison du pourquoi d'un décollage en 30R). Essais moteurs. Je décrit à mes passagers le décollage, ce qui va se passer et surtout je les adjoint de me dire si quoique ce soit ne va pas. Je ne hurle pas mon briefing départ avec la gestion des pannes (avant rotation, après rotation mineure, après rotation majeure) pour ne pas effrayer mes passagers. Un tour du regard dans la cabine pour m'assurer du confort des passagers et détecter si tout va bien. Tout le monde répond "oui". Les passagers sont prêts. Il est vrai que les préparatifs du départ en petit navion sont longs, perçus par un néophite. Pourtant je n'ai pas l'impression de me précipiter.

Les deux pistes parallèles vues depuis la VAC


- "On est prêt au point d'arrêt 30 droite, X-Ray-Hotel"

On est pas vraiment au point d'arrêt. A chaque fois que je lance ce message, je me dis que j'aurais mieux fait de libérer l'aire des essais moteur et de m'approcher du point d'arrêt, le vrai, celui avec les bandes jaunes.

- "X-Ray-Hotel, approchez-vous du point d'arrêt 30 droite et contactez la tour 118 zéro"

- "On s'approche du point d'arrêt, puis la tour 118 zéro, merci, X-Ray-Hotel"

Il y a du monde à Saint-Cyr. En plus avec une seule piste pour l'atterrissage, cela fait un peu "bouchon en fin de week-end" et les remises de gaz s'enchaînent.

- "La tour, X-Ray-Hotel, avec vous"
- "X-Ray-Hotel, alignez-vous 30 droite, les vents 280 degrés pour 5 noeuds, autorisé décollage"
- "On s'aligne et on décolle 30 droite, X-Ray-Hotel"

Je suis autorisé à l'alignement et au décollage en 30R. Oui, la droite. Ce qui n'est pas normal (habituel) du tout, mais plusieurs arbres se trouvent en pleine croissance (céréales le matin ?) et gènent la percée à l'atterrissage en 30R. D'où un NOTAM carabiné rappelé gentiment dans l'ATIS :

LFFA-D4987/06
Q)LFFF/QMRLT/IV/NBO/ A/000/999/4849N00204E005
A) LFPZ SAINT CYR L'ECOLE
B) 200610060941 C) 200701052359
E) RWY NON REVETUE 12L : DEC ET TOUCH AND GO INTERDITS
RWY NON REVETUE 30R : ATT ET TOUCH AND GO INTERDITS

Le NOTAM pas limpide de chez limpide. Mais après tout, depuis le PC de l'aéroclub, j'aurais dû l'ingurgiter calmement et n'est-ce pas mon boulot de pilotaillion que d'assimiler des NOTAMs ? Ce qui change tout ou presque (je cherche encore des excuses ;-). Normalement, on atterri sur la piste nord (30R et 12L) et on décole sur la piste sud (30L et 12R). Du coup avec ce NOTAM, c'est l'inverse. On décolle de la 30R et on atterri 30L. Vous avez suivi ? Vous êtes toujours là ? Mine de rien en partant vers l'avion, ça me turlupinais. On ne dois pas aimer qu'on nous change nos habitudes.

Scène de crime (FS2004+FranceVFR)


Juste avant le drame ;-)


Autorisé, je m'avance. Un coup d'oeil à droite "personne en finale". Un coup d'oeil à gauche "personne à contre-QFU". Je m'avance un peu encore. Et là, je commence à chercher la piste. Les cônes blancs... les cônes jaunes... les marques de seuil de piste. Et je commence à douter.

Je trouve que j'avance trop. Bizarre. Pas habitué du tout à la 30 droite pour décoller. Alors, je tourne à gauche et m'aligne. Mais je doute toujours. Elle ne me paraît pas large cette 30 droite. Et puis, c'est bizarre ce marquage de piste. J'ai bien un cône de début à gauche, mais pas celui de droite. Où est cette piste ? Je verrais, plus tard, qu'il est beaucoup plus loin et décallé. La perspective m'ayant piégée, le taxiway n'étant pas perpendiculaire aux pistes.

Je suis aligné, mais pas confiant du tout. Du tout. Et je m'interroge à haute voix. Je prend la décision d'appeler sur la fréquence. C'est plutôt calme. Je n'hésite pas à demander confirmation. Je ne vois pas pourquoi je ne demanderais confirmation. Mieux vaut demander que de décoller depuis le taxiway et s'emplafonner un avion !

Lorsque je vais pour appuyer sur l'alterna, le contrôleur m'a pris de vitesse :

- "X-Ray-Hotel, vous êtes alignés sur le taxiway"
- "Bien pris, on avait un gros doute et on allait vous appeler, merci ! X-Ray-Hotel"

Ce qu'il ne fallait pas faire


Avantages et inconvénients des terrains en herbe


Et voilà, ça c'est fait. Un petit coup à droite, je retrouve le taxiway revétu et m'aligne enfin sur la 30 droite. Je croiserais plus tard une instructrice à l'aéroclub qui me chambrera en me disant qu'elle a bien rigolé en voyant l'X-Ray-Hotel faire demi tour faire la piste et se demander "mais c'est qui ce zozo ?" ;-)

Vue avec FS2004 et les scènes de FranceVFR


Hum... à droite ou tout droit ?


Ah tous ces cônes !


3 commentaires:

Arnaud a dit…

Les pistes en herbe, c'est un poème ! 2 pistes sécantes à Chavenay, des cônes partout :-) Je n'ose pas imaginer l'époque glorieuse des 2 doublets sécants en herbe !

FNUTS a dit…

Tiens , je me souviens que sous IVAO et Vincent au control il m'est arrivé également de chercher la piste.Mais pas dans le réel.Meme avec la carte Vac cela ne reste pas évident quand en plus il y a du monde derrière .

Pitou a dit…

Ben ça alors, on doit pas se sentir très à l'aise après ça. J'espère que les passagers avaient le sens de l'humour. A plus.

Pitou

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...