19.5.07

Avec trois caméras à bord

Avec trois appareils photos à bord, nous avons ramené des giga de données. Placé en mode vidéo, j'ai fixé mon petit Panasonic sur le parebrise pour l'aller de ce petit vol (merci au mini pied ventouse "Hama" trouvé sur Internet). Pour changer au vol retour, j'ai "collé" la ventouse juste au dessus de mon épaule gauche. Au moins, cela bouge moins. Je vous laisse juger du résultat.



Le petit appareil photo fixé à plusieurs
endroits dans le DR400





Je suis parti voler non pas pour ramener des vidéos (quoique ;-), mais surtout pour partager cette passion de l'avion avec deux amis rencontrés sur IVAO. Deux... hum... trois en fait... puisque l'objet du vol était d'en retrouver un troisième et malicieusement de l'interrompre dans son cours de navigation (au sol).

Ce vol au départ de St-Cyr (LFPZ) et à destination de Persan (LFPA) n'avait rien d'exceptionnel. Juste un peu de technique pour m'imposer un petit défis. Décollage de St-Cyr, sortie par le nord, transit par la classe D de Pontoise et sa verticale, puis sortie par l'est vers Persan pour finir en s'intégrant en auto-information.

Rien d'exceptionnel, sauf que la météo à l'aller ne nous a pas permis de monter à 2500 ft 1016 comme nous le demandais l'approche de Pontoise. Visiblement pour transiter verticale, il fallait être à cette altitude et pas une autre, car lorsque je lui ai rétorqué que nous ne pouvions monter sans perdre le VMC, il m'a rétorqué "Dans ce cas, procédez SIERRA et ECHO". Alors on a procédé, non contrariant que nous étions. On a filé vers ECHO, car nous avions passé SIERRA. Heureusement, que sur le briefing au départ de St-Cyr, j'avais assuré à mes passagers qu'il n'y avait aucune raison que le contrôleur nous fasse passer par SIERRA (que je connais par coeur) et a fortiori ECHO que je n'ai jamais vu. C'est à ce moment-là, que j'ai ouvert la VAC pour regarder sur quelle radiale se trouvait ce point par lequel, c'était sûr, je ne passerais pas. Et toc. Vive les briefing. Au moins une fois en vol, je savais où aller.

La trace du vol sur Pontoise avec
SIERRA et ECHO pour l'aller.


A propos de carte et à force de vouloir "partager" le vol, je me suis retrouvé... sans carte. Avant de partir, distribution de carte RP 1:250 000 pour que les passagers suivent le vol. Chacun la sienne. Tout va bien. Et pour faire bien, me voilà en sortie Nord... hum... sans avoir sortie la mienne (de carte). C'est malin. "Dites... les passagers... vous me prêteriez pas une des vôtres ?".



A l'arrivée sur Persan, j'ai été surpris par le nombre de trafics. Trois en base, un en vent arrière, 2 qui transitaient. Sans parler des parachutistes ascensionnels (au treuil) et à l'axe de voltige. Ca fait du monde pour s'intégrer ! Bien sûr, CREIL était actif nous limitant à 1200 ft. Forcément. On a fait une grande intégration par l'extérieure. Mais à l'arrivée pour la verticale, nous étions pas trop de trois à bord à avoir les yeux dehors.





Du monde en l'air et du monde au sol. En dégageant la 28 dur, on a croisé un couple de personne qui se promenait quelque part entre le taxiway de la dur et la 28 herbe. Ah bon, c'est comme ça à Persan ?





La trace globale du vol vue sous Navigation


Jean-Rémy et Patrick racontent également ce vol sur leur blog respectif. Ils ont mis également des photos en ligne. Pour Jean-Rémy, c'est par là. Et pour Patrick par ici.
Encore merci à eux deux de m'avoir accompagné !

1 commentaire:

Sergio a dit…

Hello Vincent,

First of all congratulations for your great work in the blog.

My name is Sergio and I am from Spain. I know this is not the best way to ask but I am very interested in the music you have in a video about a school, Vauvillers, some event you did with that school. The video was about the presentation of the project and could be dowloaded in English as well.

Thank you very much in advanced.

With best regards,

Sergio

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...