25.10.07

Go ou No-Go

Paru dans un Info Pilote (publication de la FFA), cette liste de questions pondérés à se poser avant de partir en vol est pleine de bon sens. Je la poste ici pour en avoir une trace, parce que le papier s'use.



1 commentaire:

Antoine a dit…

salut,

Je trouve pourtant que le bon sens n'y es pas ...
Exemple :
Activité orageuse prévue dans les 20nm de la route : +10 pts (une apres midi d'été). Si tu vas sur un terrain que tu ne connais pas (car tu navigues au lieu de faire que du local), tu décolles à la MTOW (ce qui est "normal" (tu ammenes des amis et essaye de "rentabiliser" le vol), l'avion etant testé à 1.5 fois cette masse), et tu survoles l'eau (ex : Yeux, Ouessant, iles Anglo-Normandes ou meme la Corses) et c'est un no-go. Les Cb ca s'évite...

Ce que je n'aime pas dans ce tableau c'est qu'on additionne des effets qui (je trouve) n'ont rien à voir.

Sur une page juste avant y'a un exemple et y'a une abbération entre VFR et IFR (le VFR "pouvant" aller dans des conditions pires que l'IFR.
Autre exemple : quand y'a de l'orage, beaucoup de pilotes IFR disent qu'il vaut mieux etre en VFR (abstraction faite des Cb EMBD qui sont des zones ou l'espérence de vie diminue vite).
Je pourrais t'en donner d'autre (points de rosée ... je prefere etre en VFR et donc VMC qu'en IMC et givrer dans la couche. Si tu ne peux pas descendre (a cause des MSA) tu vas devoir les emplafonner quand la masse de l'avion sera trop importante).

Bref, ce genre de décision doivent s'apprendre à être prise en formation et les critères évolue ensuite avec l'éxpérience.

La question est : Est que les pilotes qui sont passé IMC (ou autres) ne serait pas partis avec ce genre de tableau ?

Encore une fois cela n'engage que moi...

A bientot,
Antoine

PS : mais merci car je ne retrouvais plus l'IP ou il y avais ce tableau ...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...