18.2.07

Chat volant qualifié "deux remises de gaz"

Pour la première fois, on a fait un vol en famille. Tout le monde était là, y compris le chat dont c'était le baptême de l'air.



Le chat n'a visiblement aucun intérêt pour les choses de l'air, car il n'a pas daigner regarder dehors malgré mes explications incessantes au reste des passagers pour décrire tel village ou tel château.



Une fois arrivée, à Cosne sur Loire, du beau monde nous attendait.



Un superbe C-177 Cardinal RG d'époque, avec son unique propriétaire depuis 30 ans.






Le lendemain, petit tour à la fraiche, autour de Cosne sur Loire, jusqu'à la Charité-Sur-Loire (les spécialistes apprécieront) dans les zones d'Avord... inactive. C'est vrai que c'était Dimanche matin et il n'y avait pas beaucoup de monde en l'air malgré le CAVOK qui s'annonçait.


Trace GPS du vol local



Jolie courbe au dessus de la maison familiale




Mon père concentré aux commandes


Le retour a été quelque peu plus agité. Non pas durant le trajet qui reste classique. On passe les centrales, le VOR de Pithiviers, Etampes (travers est), le VOR de RBT et la maison. Sauf que le tour de piste de St-Cyr est encombré, CAVOK dominical oblige. Je me présente une première fois en vent arrière (en anglais, c'est obligé maintenant) avec un HR200, lent et qui prend très laaaarrrge... Je le suit... le plus lentement possible, mais je ne peux m'empêcher de le rattraper. Comme il n'y a qu'une seule piste pour se poser en ce moment à St-Cyr (Tri-zéro-left) et que je suis vraiment très près du HR200, en final je ne peux que remettre les gaz. Le chat repart pour un tour gratuit.

Deuxième tour et cette fois-ci, c'est le Bravo-Delta (nouveau Tecnam P2002 des Alcyons) qui est devant, juste devant, tout devant... et vlan... me revoilà en courte avec le Tecnam qui touche sur la piste. Je suis juste au dessus... et (re)vlan remise de gaz... deuxième. Et le chat repart. "C'est quand qu'on se pose ?"

- "You may join downwind now, X-Ray-Hotel"
- "ah... joining directly right downwind triiii-zero right now, thank you !"

A peine remis les gaz, je file sur la vent arrière grâce à l'aide compréhensive de la contrôleuse.

Cette troisième présentation sera la bonne. Nous voilà posé en 30L. Mine de rien, le chat a plus de deux heures de vol dans les pattes (les quatre), trois atterrissages et deux remises de gaz. Il ne semble pas plus affecté que cela par mon pilotage. On le fera essayer un autre appareil la prochaine fois ;-)

4 commentaires:

Aurélien a dit…

> Le chat n'a visiblement aucun intérêt pour les choses de l'air

Tu t'y es mal pris Vincent : si tu veux que ton chat s'intéresse aux choses de l'air, il faut lui parler en termes d'(EADS) Ecureuils Gazelles et Fennecs, ainsi qu'en termes d' Aquila mais surtour en termes d'(APM20) Lionceau et (Eurocopter) Tigre (entre félins ...)

En tout cas, magnifique chat !

Aurélien

Anonyme a dit…

Très beau matou et qui n'apparaissait pas stressé. L'absence de pupilles dilatées le confirme.
C'est génial mais j'ai quand même renoncé à faire voyager les miens.
Quand je part en vacances, je vais chercher en avion ma vieille mère septuagénaire qui habite à 500 km pour les garder à domicile. Elle supporte mieux l'avion de tourisme que les greffiers !

PhM

Antoine a dit…

salut,

Pour que ton chat s'interresse à tout cela, il faut que tu lui passe les commandes ...
D'office tu l'as restreint à la zone cargo lol ...

Amicalement,
Antoine

ED a dit…

Si je me souviens bien de mes cours de Bio, la plupart des félins ne voient pas à travers les vitres comme les humains. Ils voient certains plastiques et vitres opaques teintés de vert...
ça expliquerait peut être son manque d'admiration... :-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...