29.9.08

[15/20] Moments magiques lors d'un vol local à Page


L'atmosphère pousse à ne pas rester au sol. Il fait doux. Pas la chaleur suffocante d'un désert. Je lève les yeux et regarde au loin. Je ne vois vraiment pas pourquoi je resterais au sol. Après les pleins, je veux repartir. Je propose à Florent et Alex de m'accompagner. Je serais reparti tout seul, même s'ils n'étaient pas venu avec moi. Nous re embarquons. Le Duchess est encore en vol. Je l'appelle sur 123.45. Allons le retrouver pour un vol en patrouille au crépuscule dans ce décor extraordinaire. Profitons de cette liberté qui nous est donnée, de monter dans notre avion et d'aller faire un tour, au soleil couchant au dessus d'un décor de cinéma.

Malgré un vol fantastique au départ de Vegas et après survolé tout le Grand Canyon, jusqu'à Page Muni., nous en voulons encore. La nuit va arriver doucement. Le Duchess nous précise qu'à quelques minutes de vol se trouve le Rainbow Bridge. Difficile à trouver d'avion, le plus grand pont naturel du monde est une excellente raison de repartir en vol. S'il en fallait une ;-)

Un local inoubliable

Page Muni est toujours en auto-information. Je quitte le parking après avoir passé mon message sur "Page Trafic". En remontant le taxiway vers la piste 33, je m'étonne de voir les Cessna Caravan se mettre sur le côté. Un premier me laisse passer, puis un second. Bizarre. Arrivée dans la zone des essais moteurs (the famous run-up aera), je comprend mon erreur. J'émets dans le vide depuis mon premier message ! Il y a deux commandants de bord qui ont dû me maudir !



Dès les premières secondes après envol, la lumière ne nous fait pas regretter notre décision. Avant d'arriver au dessus du lac Powell et de la marina, nous virons à droite juste après avoir pris contact sur 123.45 avec le Duchess. A peine une carte est dépliée dans le Cessna, nous nous laissons guider par un cap approximatif jetée sur la fréquence.

Puis le Duchess nous repère, nous rattrape et commence alors le premier petit vol en patrouille de ce Far West 2008.

Le Duchess tous phares allumés nous rattrape...

... puis nous double








Nous rentrons après quelques orbites au dessus de Rainbow Bridge, le soleil se couchant devant nous. Personne dans le ciel. Le terrain est toujours en auto-information. L'éclairage est PCL. Le Duchess va plus vite, passe la marina, puis le barrage, la verticale pour rejoindre le vent arrière 33 main gauche.

Moments magiques...



J'annonce lors d'un long long message en auto-information une verticale à 3500 ft, alors que le terrain se situe à 4300 ft. Toujours précis, Vincent ! Puis le Duchess propose :

- "J'allonge mon vent arrière, tu coupes et tu passes devant ? Et lorsque tu es en finale, c'est moi qui t'allumes la piste avec le PCL ? Ok ?"

Et bha voyons. Faisons une approche en aveugle, sans balisage de piste, en Arizona et en auto-information. Rien de plus simple. C'était trop simple avec le balisage de piste ? Je fais comme je peux, et accepte avec plaisir le (mini) challenge. Il fait nuit noir, mais nous sommes très attentifs aux obstacles reperés et à notre altitude.

Je tourne en base, puis en finale en imaginant que ces plots blancs au loin doivent être la piste... Il fait vraiment sombre. J'annonce être en finale sur "Page Trafic" et j'entends alors sur les 7 clics passés par le Duchess. Rien ne se passe. Quelques secondes de suspens qui semblent interminables, puis toute la piste, le VASI et les taxiways s'illuminent comme par enchantement. C'est toujours un moment exceptionnel que de découvrir le terrain au dernier moment... et la piste qui ne se trouve pas du tout dans l'axe ! Je me trouve beaucoup trop à gauche, j'engage une petite baillonnette (clic, clac) pour nous remettre sur une "vraie" finale. Et ce ne sera pas les 5 clics de Marc-Olivier, trouvant l'intensité lumineuse trop forte qui y changeront quelque chose, nous serons "posés, pas cassés !"

Courte finale piste 33 à Page KPGA
Et puisque les journées aéro doivent avoir une fin, nous bâchons les machines et nous dirigeons vers l'hôtel réservé par PriceLine (et surtout Marc-Olivier). "Pas de bras, pas de chocolat"... euh... pardon "Pas de FBO, pas de navette". C'est donc par nos propres moyens, que les 6 pieds nickelés traversent la ville de Page à la nuit tombée. Je me rappellerais toujours ce "tchac... tchac... tchac... tchac... tchac..." des roulettes des valises sur les trotoirs déserts de Page. Après au moins 30 minutes de marche, telle une équipe de randonneurs de haute montagne, nous trouvons notre motel. S'en suit alors le cérémonial de la prise de la chambre ("on se retrouve dans 5 minutes !") et la soirée se termine dans un Steak House indien sur Lake Powell Bd. Nous n'échappons à la photo de groupe. Voilà une journée bien remplie.

6 commentaires:

Alex a dit…

A mon humble avis, les plus beaux paysages de notre voyage (avec ceux du lendemain), et pour moi l'un des meilleurs souvenirs ! :-)

Un grand moment !

Antoine a dit…

Super et grandiose !
Ce sont toujours ces petits vols qui font les grand plus !

A essayer le truc de la PCL déclanché qu'en finale...

jeplane a dit…

De Page, ce qu'il faut faire, c'est pousser a Monument Valley, en gros le cap 070 pour 45' en C172.

Partir de Page pour se retrouver au dessus de Monument Valley, juste au soleil couchant.

Le mieux est de suivre le lac jusque la montagne des Navajos, la contourner vers la droite et poursuivre sur Monument Valley.

Quand au resto, le decor est encore mieux a Ken's old west. Meme proprio que celui ou vous etes alles, mais pleins d'objets de cow-boys au mur...

Ah les souvenirs!

Richard Depinay
jeplane@gmail.com

Vincent B. a dit…

> De Page, ce qu'il faut faire, c'est pousser a Monument Valley, en gros le cap 070 pour 45' en C172.

Merci Richard pour le conseil ! Mais tu anticipes déjà sur l'épisode numéro 16 en cours de rédaction avec un atterrissage mémorable sur UT25.

> Quand au resto, le decor est encore mieux a Ken's old west. Meme proprio que celui ou vous etes alles, mais pleins d'objets de cow-boys au mur...
Je le note pour Far West 2009 !

Fred a dit…

Vivement la suite ! C'est un régal de découvrir du ciel les paysages que j'ai eu l'occasion de parcourir il y a quelques années.
Cela donne vraiment l'envie d'y retourner et de refaire tout cela en avion !

Frédéric Damoiseaux, PPL et sur le point de débuter l'IR FAA.

Florent a dit…

Aaaah être pris en chasse par un Duchess au dessus du lac Powell, au coucher du soleil... Le bonheur !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...