7.12.08

Au dessus, il fait toujours beau


La clairance vient de tomber. J'étais prêt. Le stylo en position, la feuille blanche prête, la planchette sur les genoux. Juste après le traditionnel "Ready to copy ?", le contrôleur de Toussus a lancé : "Climb on radial 0-7-7 from Tango Sierra Uniform, to intercept by a left turn radial 3-0-1 of Oscar Lima, then radar vectoring to Echo-Victor-X-Ray, climb initialy 2000 feet Quebec November Hotel 1-0-2-7, squawk 3-3-2-0, transfert frequency when passing 1000 feet Orly Departure 1-2-7 point 7-5"

"Are you ready to copy ?"

C'était un de mes rêves : "Faire une remise des gaz aux minima en IFR et en IMC"*. Hier, Marc-Olivier m'a offert ce cadeau. La réalisation d'un rêve de pilotaillon VFR. Quelques éclaircies perçaient au travers du plafond grisâtre qui recouvre la région parisienne. Mais largement pas de quoi assouvir un pilote du dimanche VFR. D'autant qu'en ce 8 décembre, la nuit arrive très vite. Et on ne pourrait continuer en VFR de nuit vue à quelle hauteur sont les nuages à Toussus. Georges et moi abandonnons donc nos projets initiaux de promenades vers les châteaux de la Loire et acceptons, sans trop nous faire prier, une ballade en IFR.



- 1 min et 20 sec : après un décollage en piste 07 à Toussus, traversée de couche et "Rhaaaaaaaaaaaaa"
- 4 min 25 sec : approche ILS piste 22 à Rouen avec 0 visibilité et "pas de piste en vue... remise de gaz !"
- 5 min 50 sec : approche VOR DME piste 07 de nuit avec "Piste en vue au minima !"

* Traduction en langage clair (enfin j'espère) : on effectue une descente vers la piste comme si on allait se poser, le tout sans rien voir (dans une couche nuageuse généralement) en étant guidé et assisté par les instruments à bord, puis lorsqu'on doit prendre la décision d'atterrir ou non (lorsqu'on atteints l'altitude minimum) ne voyant pas la piste, on décide de ne pas se poser et on réapplique la pleine puissance... pour repartir et remonter.


Le Marc-Olivier s'est posé juste après 8h00 du matin après une transatlantique qu'on imagine "feutrée" dans un liner. Et pourtant, il repart en vol pour un IFR de privés. La météo est vérifiée. C'est un GO. Le plafond est bas, mais n'est pas épais (un plafond pas épais ???). Le Cessna 182 SMA de "A Flying Club" est disponible et après un coup de fil, Clean Aero Service le sort du hangar. Ça se présente bien.


F-HBFC, Cessna 182 SMA

Arrivée à Toussus, dépot du plan de vol IFR et prévol du gros Cessna (par rapport à mon 172 de Far West 2008). Je ne peux m'empêcher de tester le nouveau pied RAM que j'ai offert à mon camescope et qui permet de ramener la vidéo présentée ci-dessus.


Fixation du pied RAM sur la verrière du Cessna. Le Sany Xacti HD1000 y est attaché

Il suffira de suivre la route, bien sûr !

Le bouton REC du camescope est enfoncé... "moteur !".

C'est le début de la promenade de rêve. Les photos parlent d'elles-mêmes et la vidéo m'aidera à ne pas oublier ce vol : décollage en piste 07 gauche de Toussus, passage au dessus de la couche à 1800 ft (sur la vidéo à 1 min 20 sec) pour se faire pousser par le VOR OL sur la radiale 301. On file vers Evreux, puis Rouen pour effectuer une approche ILS piste 22. Après discussion avec Paris Control et Rouen pour bien préciser que n'ayant pas les minima on fera une remise de gaz à 720 ft (minima) dans la couche de brouillard (voir la vidéo à 4 min 25 sec). Puis le retour vers Toussus par LGL, BOBSA4T puis EPR et la longue finale 07. La nuit étant tombée, nous effectuons une VOR-DME piste 07. Et enfin, apparition de la piste au minima (vers 880 ft donc à 5 min 50 sec sur la vidéo).

Toutes les photos qui suivent sont de Georges DL


En route vers Rouen. Quelque part au dessus des nuages.
Il faut beau. Je confirme
.

En route on profite du professeur.
Elève attentif. Camescope en place.


Et je continue à confirmer : il fait beau.

Courte finale à Rouen. Ca n'est pas épais !



Après la remise de gaz piste 22 à Rouen.
Une antenne dépasse. Le soleil se couche



Ambiance IFR



En faisant route vers Toussus, au retour.
On distingue l'oréole lumineuse d'Epernon sous la couche


En finale 07, sur la gauche de l'appareil... un volcan en feu !

Sans visibilité dans la couche en finale 07 à Toussus.
Pour le Fun et le camescope, les phares sont allumés.



Courte !

Au dessus, il fait toujours beau. Ce sont les privilèges des pilotes des machines qui volent haut et qui peuvent passer au travers du mauvais. Pendant plus de 2h00, j'ai eut ce privilège d'aller dans le ciel bleu au dessus de la mer de nuage. Merci Marc-Olivier

4 commentaires:

Quentin B a dit…

Superbe Vincent, merci encore

Paul L. a dit…

Merci Vincent pour ces très belles images.

Du temps où je jouais les consultants et sillonais l'Europe, j'appréciais particulièrement de voir le soleil tous les lundi matin et vendredi soir depuis ma place passager ;-) Un jour je pourrais peut-être passer une license PPL (en Amérique alors, car avec mes yeux ce ne pourra pas être en France) et vivre aussi ce genre de moments aux commandes.

Arnaud a dit…

Superbe ! La photo avec le pinceau de lumière du phare est sympa :)

Michel a dit…

Wouaouwwwwww !!!! Que du bonheur !!! Vraiment je m'y suis cru. Fantastique vidéo, très vivante et très bien montée, photos exxxxxtraordinaires !!!

Bravos les gars !

Bref, l'éclate totale, comme a dû être ce vol !

Sincèrement merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...